Carteco, la carte des structures de l'ESS qui font la transition écologique

transitionecologique/carteco/essfrance_visuelpromotioncarteco.jpg

Une réponse à un besoin dans les territoires

Les chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CRESS) sont régulièrement sollicitées par les acteurs locaux et collectivités pour identifier et effectuer des opérations de sourcing pour la commande publique des structures de la transition écologique, et plus particulièrement de celles agissant sur le secteur de l’économie circulaire.  Par ailleurs, les chambres régionales de l’ESS travaillent à l’accompagnement de structures dans le cadre de la structuration de filières émergentes ou en pleine évolution, c’est notamment le cas de la filière du réemploi des matériaux du bâtiment suite à la loi AGEC, et dans le cadre de ces travaux de structuration il est essentiel de pouvoir qualifier finement les activités opérées par les structures de l’ESS. Cette identification précise des activités opérées contribue notamment à faciliter les coopérations entre structures.

Carteco répond à ce besoin de recensement des structures dans les territoires et à la qualification fine de leurs activités. Pour cette première version de sortie, seules les structures de l’économie circulaire sont répertoriées mais il est ensuite prévu de référencer des structures de l’ESS œuvrant sur d’autres secteurs d’activités de la transition écologique : agriculture et alimentation durables, transition énergétique, mobilité durable, éducation à l’environnement, etc.

Pour cette première phase de travail, ce sont 7 CRESS pilotes qui ont travaillé au référencement de près de 1500 structures de l’ESS spécialistes de l’économie circulaire : Auvergne-Rhône-Alpes, Corse, Guyane, Île-de-France, Mayotte, Nouvelle Aquitaine,  Pays de la Loire.

Une qualification fine des activités

Afin de répondre au mieux à cette demande d’identification qualifiée des activités opérées par les structures de l’ESS de l’économie circulaire, ce sont plus de 500 champs qualifiés qui sont enquêtés par structure : données générales de la structure, nombre d’ETP, chiffre d’affaires, activités d’économie circulaire, types de produits pris en charge par les structures du réemploi, tonnages collectés et réemployés, etc.

Une partie de ces données est publique et présentée sur la carte d’identité de chaque structure, et l’autre partie est privée et utilisée par les CRESS de façon anonymisée pour réaliser des études statistiques à l’échelle territoriale. Ces données pourront notamment accompagner les Régions dans le cadre des Plans Régionaux de Prévention et de Gestion des Déchets.

Une contribution aux communs numériques

Parce qu’un nombre de plus en plus important de cartes voit le jour sur ce périmètre et qu’il nous semblait important d’optimiser les soutiens publics versés à ce type d’initiatives au cœur des territoires et au niveau national, nous avons choisi de développer un outil permettant de contribuer aux communs numériques via le versement d’une partie des données de cette carte sur la base de données internationale OpenStreetMap afin de permettre à l’ensemble des acteurs de l’écosystème de bénéficier de cette donnée référencée. La plus-value additionnelle de cette méthode, au-delà du partage de données, est de permettre une actualisation automatisée des données d’une carte à l’autre. Exemple : si une recyclerie est référencée sur deux cartes différentes utilisant ce module de transfert vers OpenStreetMap et que les horaires d’ouverture sont mis à jour sur l’une des deux cartes, alors une notification sera envoyée à la 2e carte pour lui proposer d’effectuer la même mise à jour.

transitionecologique/carteco/visuel_replaylancementcarteco.png